FANDOM


Héra, nom grec (en grec ancien Ἥρα ) est la fille de Rhéa et de Cronos, la femme et la sœur de Zeus. C'est aussi la sœur de Démeter, d'Hadès, de Poséidon et d'Hestia.

Déesse du mariage, Héra est très jalouse des infidélités de son mari Zeus.

La déesse est la protectrice de la femme. Elle aide les femmes prêtes à accoucher et la fécondité des couples. Elle est la reine des dieux.
Héra grecque

Héra(en grec,appelée aussi Junon en latin) Staue:Musée du Louvres à Paris

Ses attributs sont : le trône, le sceptre, le voile, symbôle de la virginité et de mariage, la grenade, le diadème et le paon.

Héra, une déesse pas comme les autresModifier

Héra fut mariée à son frère Zeus, en effet, elle est la seule déesse a étre mariée à l'Olympe. Elle est souvent représentée d'un sceptre royal et d'un diadème suggérant la voûte du ciel. Ses plantes étaient l'hélichryse, la grenade et le lis. On lui a accordé le paon comme animal car son plumage symbolise le regard et la génisse.

Naissance d'une Déesse Modifier

Malgré ses parents, Rhéa et Cronos, la déesse a été élevée par le Titan Océan et la Titanide Thétys qui est la déesse de l'élément marin. Héra naît à Samos, près du fleuve Imbrasos ou encore à Argos. Comme tous ses frères et soeurs excepté Zeus, elle s'est faite avaler par son père. Mais elle a été délivrée par son cadet quand il a détrôné Cronos. Seulement, une autre version raconte que Zeus aurait été sauvé et élevé par sa soeur.

Son mariage avec son frère Zeus Modifier

Elle était d'une beauté à couper le souffle. Un jour il la vit se promenant sur le mont Thornax. Il se métamorphosa alors en coucou et fit tomber une averse de pluie. Voyant ce pauvre oiseau mouillé et transi de froid, Héra prit l'animal pour le réchauffer sur son sein. C'est alors que Zeus reprit forme et la demanda en mariage. Héra, surprise, a été convaincue par les sentiments de son frère, donc accepta cette proposition.

Lors de son mariage avec Zeus, Hermès, tous les Dieux et animaux de l’Olympe ont été invités par Hermès. Chélonien, nymphe des montagnes des Arcadies refusa d'y assister prétextant qu'elle ne sortait jamais de chez elle et se permit même de railler les nouveaux époux. Elle fut rendue muette et transformée en tortue par Héra. 

Selon une tradition minoritaire de Euphorion de Chalcis , le Géant Eurymédon abusa d'Héra alors qu'elle était encore dans sa famille; elle conçut Prométhée. Alors quand Zeus, après avoir épousé Héra, eut vent de cette histoire, il rejeta Eurymédon au fond du Tartare et profita de la première occasion pour faire enchaîner Prométhée 

Un caractère bien trempé Modifier

Connue pour ses nombreuses querelles liées à sa mythique jalousie et son égoïsisme, elle est victime des infidélités de son mari et n’hésite pas de se venger sur les enfants illégitimes de celui-ci qu’il a eu avec des Mortelles comme Europe, Io, Dionysos, Héraclès et bien d’autres encore… 

Un jour où Zeus allait sur Terre afin de voir de jeunes femmes, avec l’accord de Poséidon, leur frère et Athéna, sa fille, Héra essaya de piéger son mari en vain car celui-ci, connu pour sa ruse, déjoua le plan. Pour la punir, Zeus l'a pend par les cheveux à un anneau fixé dans les nuages après lui avoir lié les mains et les pieds.

Par ailleurs, Lamia, très belle reine de Phrygie était aimée de Zeus. Par simple jalousie, Héra tua ou dévora ses enfants. De folie Lamia, se transforme en monstre. Malgré toutes ces querelles, il y a des réconciliations entre Héra et son époux.

Mythes Modifier

Héra se mêle beaucoup des affaires des humains, d'ailleurs durant la guerre des Grecs contre les Troyens elle montre son soutien aux Grecs, offensée par le jugement de Pâris, celui-ci préférant Aphrodite (déesse de la Beauté par excellence) lors de l'épisode de la Pomme de discorde, elle est l'ennemie des Troyens pendant la guerre de Troie et soutient les Grecs pendant la guerre. Elle protège aussi le navire d'Argo lors de l'expédition des Argonantes pendant les passages dangereux. Héra est particulièrement honorée à Samos, à Argos et à Olympie. Des cultes lui y sont consacrés également à Rome, elle est assimilée à Junon, dans la mythologie romaine.

Elle condamna la nymphe Écho à répéter seulement le dernier mot d'une phrase, car ses bavardages continuels l'empêchaient de surveiller discrètement son époux en compagnie de nymphes.

Sémélé, maîtresse de Zeus, encouragée par Héra, persuada Zeus de se montrer dans toute sa splendeur divine. Lorsque le dieu lui apparut rayonnant de mille feux, Sémélé fut consumée par les flammes. Avant de mourir, elle donna naissance à Dionysos, que Zeus sauva du feu.

Famille Modifier

Lorsque Zeus donne vie à Athéna, la déesse du mariage décida de faire un enfant seule afin de montrer à son mari qu'elle n'avait pas besoin de lui pour enfanter (phénomène de la parthonogénèse). Celle-ci met donc au monde Héphaïstos, dieu du feu et de la métallurgie. D'ailleurs il fut le seul à avoir reprocher à Zeus en personne d'avoir laissé suspendue dans le ciel par les poignets sa mère; cette épisode marquera la réconciliation entre le fils et sa mère.

Epithètes d'Héra Modifier

Epithète homérique : adjectif qualificatif épithète ou complément du nom, elle évoque les principaux caractéristiques des dieux. La déesse aux bras blancs

-Héra Boopis (aux yeux de vache)

-Héra Krusothronos (au trône d'or)

-Héra Zygia (mariée)

-Héra Argoia (de l'Argo)

-Héra Parthenia ou Héra Ataurote (vierge)

SourcesModifier

Mythologia: https://mythologica.fr/grec/hera.htm

Vikidia: https://fr.vikidia.org/wiki/H%C3%A9ra

Cosmovisions: http://www.cosmovisions.com/$Hera.htm

Navigation sur le Site Modifier

Les 12 dieux de l'Olympe
AphroditeApollon ●  ArèsArtémisAthénaDéméterHéphaïstosHéraHermèsDionysosPoséidonZeus