FANDOM


La légende des dieux Modifier

Zeus, le dieu le plus puissant de l'Olympe, voulait avoir un fils capable de venir en aide à la fois aux dieux et aux hommes et qui serait doté de talents fabuleux. Il décida alors de se transformer en humain pour aller sur terre afin de se reproduire avec une femme du nom d'Alcmène. Elle donna alors naissance à un demi-dieu, ou demi-homme, Alcée, qui prit par la suite le nom d'Héraclès. C'est d'ailleurs pour cela qu'il lui fut imposé douze travaux, douze défis commandités par Héra.   Grâce à  ses exploits, Héraclès se  différencie des autres héros grecs comme Persée ou Thésée . Il est considéré comme le plus grand héros glorieux de toute la mythologie grecque.

Origine de l'expressionModifier

"Avoir une force hérculéenne" est l'expression provenant de ce mythe. L'adjectif "herculéen" vient  du nom Hercule qui est associé au nom grec d'Héraclès et ce personnage est surtout connu pour sa force. Elle exprime le fait d'avoir une force surhumaine, colossale, digne d'un héros, d'un demi-dieu tel qu'Héraclès.

Le lion de NéméeModifier

Tuer le lion de Némée fut l'un des travaux d'Héraclès et il fut un exploit surhumain. On peut dire qu'il utilisa sa force herculéenne.

Une bête semait la terreur dans la région de Némée, en Argolide (région située en Grèce, dans le Péloponnèse). Il dévorait des hommes et des troupeaux. Nul n'arrivait à le tuer. On le nommait le lion de Némée. Un soir, Héraclès distingua l'animal et le tua à coup de flèches, qui lui avaient été offertes par Apollon. Mais le pelage de la bête était trop épais et les flèches rebondirent sur son cuir ; elles n'étaient pas assez puissantes pour pouvoir le tuer. Par vengeance, le lion se mit à courir vers le héros pour n'en faire qu'une bouchée, mais le demi-dieu asséna à la bête un grand coup de massue en bois d'olivier.